Ritual Postures, Ritual body Postures, Ancient Ritual Postures

Membres du Conseil d’administration

Membres du Conseil d’administration

Paul Robear
Président et Directeur Exécutif
Paul Robear est le président et le directeur exécutif de l’Institut Cuyamungue.  Paul s’est impliqué avec l’Institut Cuyamungue au début des années 1990. En 2011, Paul a rejoint le conseil d’administration de l’Institut Cuyamungue et a été élu président peu de temps après. En tant que président et directeur exécutif, Paul a la responsabilité stratégique et opérationnelle globale des programmes, des installations et de l’exécution de sa mission à l’Institut Cuyamungue.
Paul a développé une longue appréciation des enseignements des traditions de sagesse et suivre les fils communs des traditions du monde entier l’a conduit à son rôle à l’Institut Cuyamungue. Paul est animé par l’intensité, la concentration et la passion pour faciliter une plus grande sensibilisation à ces technologies « séculaires » et considère comme une bénédiction le fait d’aider à faciliter le travail de l’IC. Paul estime que le temps est venu de reconnaître la nécessité de faire le pont entre ces traditions de sagesse interculturelle et les besoins du monde d’aujourd’hui. C’est avec l’expérience directe qui déclenche la connaissance spirituelle, que nous pouvons fournir des solutions pratiques pour les cultures et les technologies modernes.
Instructeur/Facilitateur
En tant qu’instructeur des postures rituelles extatiques, Paul s’appuie sur ses expériences de la vie réelle ainsi que sur les recherches menées par le fondateur de l’Institut Cuyamungue, l’anthropologue Dr Felicitas Goodman et d’autres chercheurs clés dans le domaine des études de transe et de conscience.
Paul enseigne également le processus des postures rituelles extatiques à l’institut Cuyamungue. En plus des responsabilités de directeur, Paul consacre également jusqu’à six mois par an à Santa NM à la maison de l’Institut Cuyamungue avec son épouse Laura Lee en tant qu’instructeurs, en partageant le processus de postures rituelles extatiques.
Racines
Paul Robear a grandi dans le Maine, au sein d’une grande famille élargie.  De par leur nature même, les habitants du Maine sont des penseurs farouchement indépendants. Il a été observé que le Maine est le seul pays étranger aux États-Unis. Il ne fait aucun doute que le Maine est certainement unique et que les gens n’ont pas peur de contester le statu quo. Paul s’intéressait davantage aux affaires spirituelles et, à la fin de son adolescence, il se joignit à un groupe qui faisait des recherches au sein d’une étude interculturelle de la spiritualité. Cela a entrainé un intérêt pour le développement et la qualité du bien-être – physiquement, émotionnellement, psychologiquement et spirituellement. Il est devenu méditant et végétarien à l’âge de 18 ans, et a fait des tournées en Suisse, en France et à travers les États-Unis dans le cadre de ce voyage. Cela fut le début d’un « appel à l’aventure » de toute une vie.
Contexte professionnel
L’expérience professionnelle de Paul va de la gestion, à la distribution multimédia, aux ventes, au marketing, et à l’édition. Paul a créé une société de médias qui comprenait un talk-show animé par sa femme Laura Lee consacré à la découverte de soi et proposant des entrevues mettant en vedette des chercheurs de premier plan dans les domaines des traditions de sagesse, des mystères anciens, de la santé holistique, et des études de la conscience. Ils ont publié une émission de radio à l’échelle nationale et sur le web. En outre, Paul a également été le fondateur d’une maison d’édition avec une distribution internationale qui a vendu plus de 200.000 livres, vidéos et livres audio.
PaulRobear.com Ses coordonnées sont : paulrobear@cuyamungueinstitute.com

Contact Page: Paul Robear
paulrobear@cuyamungueinstitute.com

Laura Lee
V.P. Relations avec les médias et Directrice de la Recherche et de la Sensibilisation
C’est dans l’émission radiophonique nationale de Laura Lee qu’elle a rencontré pour la première fois l’anthropologue Felicitas Goodman, au téléphone, pour une entrevue qui a duré trois heures en antenne libre.
Laura Lee se souvient : « J’ai été immédiatement captivée par l’idée de l’archéologie psychologique, comme l’a dit le Dr Goodman, et par l’expérience de la vision du monde de nos ancêtres à partir de l’intérieur. Ce n’était pas une construction humaine ni un dogme ni un système de croyance, avec lesquelles je maintenais des soupçons. Au contraire, voici la redécouverte de ce que nos ancêtres communs, maîtres de la navigation cerveau-esprit, avaient trouvé – la capacité innée d’ouvrir les portes de la perception au niveau de la physiologie, quelque chose que le corps / l’esprit savait déjà faire et qui n’avait besoin que de l’activation de l’interrupteur «ON » au travers d’un simple rituel, sans la nécessité d’agents extérieurs. Et dans l’universalité de ce qu’elle a découvert se trouvent mes propres racines indigènes, en retraçant les indices jusqu’aux grottes peintes d’Europe. J’apprécie la pureté et l’autonomisation que cela amène.
En suivant, elle m’a envoyé un livret qui expliquait comment le faire par moi-même. J’ai fait une expérience qui a démontré sans aucun doute que c’était réel, qu’il y avait là un moyen de continuer, en toute sécurité, facilement et « à la demande », les expériences mystiques spontanées que j’avais vécues depuis l’enfance. Aussitôt, mon mari Paul et moi nous sommes rendus à Santa Fe pour le premier atelier parmi de nombreux autres à l’Institut Cuyamungue (CI), et pour beaucoup plus d’entrevues et de conversations. La surprise est que ces expériences représentent une partie facile et naturelle de qui nous sommes. On avait tous les deux l’impression de rentrer chez nous ! Et donc Paul et moi avons veillé à perpétuer cette reconnaissance. Nous avons eu beaucoup de chance d’avoir travaillé avec Felicitas pendant la décennie précédant son décès.
Du quart de siècle que nous avons pratiqué les postures de transe extatiques, nous enseignons depuis vingt ans et nous servons en tant que codirecteurs du CI depuis dix ans. Nous avons contribué aux vastes archives de l’Institut, élargi la recherche et travaillé sur de nouvelles publications. Cela est sans cesse fascinant, tout à fait mystérieux, et cela a ouvert la porte à des invitations internationales pour voyager et enseigner, et pour collaborer sur une exposition passionnante d’un musée d’art et spectacles. Et cela nous a donné un nouveau regard pour voir les collections du musée, et les premiers artefacts laissés par ces ancêtres. Alors, oui, j’appellerais cela un travail qui change la vie !
Contact Page: Laura Lee
lauralee@cuyamungueinstitute.com

Jackie Haworth Hoy
Secrétaire
Jackie a été membre du conseil d’administration de Cuyamungue pendant de nombreuses années et en est actuellement la secrétaire. Elle s’est impliquée dans le travail de transe extatique dans les années 1980 après avoir assisté à un atelier d’introduction par le Dr Goodman. Depuis, elle a participé et dirigé des groupes hebdomadaires de transe, des ateliers d’initiation et de nombreuses danses de transe masquées. Jackie prévoit de se retirer de sa carrière en tant qu’enseignante et conseillère dans un proche avenir, et prévoit d’étendre son travail en tant qu’instructrice pour l’Institut Cuyamungue.
Jackie Haworth Hoy
2115 Eastgate Rd.
Toledo OH
43614419-382-6268
jhaworth_wj@yahoo.com

Cynthia Devlin, PLC
Trésorier
Cynthia a commencé un « congé sabbatique » dans le South West avec l’atelier du Voyage du Héros du CI il y a plus de cinq ans et a siégé au conseil d’administration depuis lors, actuellement en tant que trésorière. Elle a récemment déménagé au Nouveau-Mexique et continue d’offrir une pratique holistique de conseil individuel et de couple avec un fort engagement pour cultiver le bien-être émotionnel.  www.devlincounseling.com Cynthia a une passion pour l’intégration des pratiques spirituelles anciennes et évolutives dans sa vie personnelle et professionnelle. Elle a apprécié mener des participants aux ateliers au CI en créant des mandalas uniques pour l’intégration et la guérison.
Cynthia Devlin
Santa Fe, NM. 87508
dccbytheriver@gmail.com

Stéphanie Stephens
Stephanie Stephens, membre du conseil d’administration, vit à Columbus, dans l’Ohio, où elle s’est impliquée avec l’Institut Cuyamungue. Sa première expérience avec le travail de transe a été à un atelier dirigé par Belinda Gore. Stephanie est diplômée de l’Université de Miami à Oxford, Ohio, avec une licence en musique et une maîtrise en éducation musicale de l’Université d’État de l’Ohio. Elle enseigne actuellement la musique vocale aux élèves du collège et du secondaire, mais elle approche à grands pas de la retraite, c’est sa 31e année de service. Elle est très impliquée dans le théâtre, travaillant régulièrement comme directrice musicale à Columbus et dans les environs. Elle vit dans un quartier calme sur le côté ouest de la capitale de l’Ohio avec son partenaire Bruce et leurs deux chiens Waldo, un boxeur, et Zoe, un Bulldog Français.
Stephanie Stephens
3014 Olive Ave
Columbus, OH 43204

musesteph1@yahoo.com

Julie Strider Nichol
Julie a d’abord reçu une formation d’architecte et a passé 15 ans comme associée dans une entreprise du Sussex avant de décider de devenir complètement indépendante en tant qu’arpenteur-géomètre. Julie a été initiée pour la première fois à des postures corporelles extatiques au cours d’un cours chamanique d’un an en 2003. Bien que la Posture de l’Ours et du Nupe Mallum ne soient que deux parmi les dizaines de rituels chamaniques qu’elle a entrepris ce week-end- là, elle a été attirée à passer les cinq années suivantes à étudier et à pratiquer les postures seules, jusqu’à ce qu’en 2008, elle vienne finalement à l’Institut Cuyamungue ! Elle est ravie d’être enseignante certifiée, organise des ateliers à Sussex, en Angleterre, et assiste à des festivals d’été où elle peut initier les gens aux merveilles des postures. Récemment, Julie a été nommée enseignante à l’Education pour Adultes dans le Chamanisme pour le Conseil du Comté de West Sussex! Son travail avec les Labyrinthes a commencé il y a environ 5 ans alors qu’elle mettait en place des labyrinthes temporaires à partir de ruban et de corde dans divers paysages pour célébrer les saisons, et elle a également mené des ateliers d’un jour sur le labyrinthe. C’est son inspiration et son effort de contribution qui ont amené un labyrinthe permanent de 40 pieds ( 12 mètres) de diamètre à l’Institut Cuyamungue.
Julie Strider Nichol
218, High Street
Uckfield
West Sussex, England
TN22 1RE

juliestrider4@gmail.com